NOVEMBRE 2016

Un an après, quel temps fait-il à Paris ?


Meurtrie par deux attentats, la capitale française a dû faire preuve de résilience pour panser ses cicatrices. « Que l’on touche à la liberté et Paris se met en colère », chante Mireille Mathieu. Et la colère fut grande. Même si aujourd’hui, Paris pleure ses victimes, l’heure est à la reconstruction. Des pionniers engagés, créatifs et généreux redoublent d’énergie pour fabriquer un futur moins sombre. Un média urbain et démocratique, une école de code pour tous, une friche transformée en village solidaire, un labo hybride et citoyen : autant d’initiatives au service d’un Paris plus uni et bienveillant. « Paris a la fièvre : il la soigne à sa façon », dit aussi la chanson.